Thérapie Dorn

La Thérapie Dorn est une thérapie vertébrale douce, simple et sans danger, extrêmement efficace dans le traitement des vertèbres et des articulations : c’est une méthode de massage neuromusculaire du dos.

L’origine de cette méthode provient d’Allemagne : Dieter Dorn, agriculteur et propriétaire d’une scierie en Bavière, a inventé cette thérapie en 1975.

Cette méthode de traitement est d’une grande efficacité :

– Elle est utilisée dans les problèmes liés directement à la colonne vertébrale.
– Après 1 seul traitement, il y a souvent une amélioration immédiate ou un bien-être accru.
– Pour les problèmes plus prononcés, il faudra plusieurs séances.

Le but de cette thérapie est de redresser le corps de bas en haut, c’est-à-dire que l’on part des pieds pour passer aux jambes, au bassin, à la colonne vertébrale, en terminant par la tête.

Une thérapie complète comprend toutes les articulations du corps. On commence par corriger la différence de longueur des jambes, puis ensuite passer au dos, afin de ramener les vertèbres dans une position normale, sans pression importante.

Le travail du thérapeute est uniquement manuel (sans médicaments ou machines) et utilise son pouce pour la remise en place des vertèbres. Un autre point important est la participation active du patient qui permet de créer une collaboration avec le thérapeute.

Il y a également possibilité de donner des exercices d’auto-correction à faire chez soi quotidiennement, afin que le patient puisse continuer le traitement en parallèle des séances en cabinet.

Indications

– Elle est particulièrement indiquée lors de douleurs sciatiques et dorsales aigües.
– Il n’y a pas d’effets secondaires indésirables.
– Très efficace sans être dangereuse. Doit être appliquée correctement par contre.

Contre-indications

– Lors de douleurs dorsales ou articulaires suite à un accident, il faut s’assurer qu’il n’y ait pas de fractures ou de fissures. Dans le doute, il faut faire une radiographie.
6 à 8 semaines après l’accident, il n’y a plus besoin car il y a sûrement guérison.
– Lorsqu’il n’y a pas possibilité que la personne puisse rester seule debout.
– S’il y a détérioration des disques intervertébraux (éclatés ou détruits).
– Lors de cancer et de métastases de la colonne vertébrale, il est impératif de consulter un médecin.
– Prudence sur les femmes enceintes : lors des 3 premiers mois, on évite la 3ème lombaire. Lors des 2 dernières semaines, on évite les lombaires et les articulations iléo-sacrales.